association Écrits

Médiation du livre

La médiation autour du livre, c'est quoi ?


des temps de découverte des livres,

pour des enfants, des adolescents, des adultes,

futurs lecteurs, faibles ou non lecteurs, personnes éloignées de l'écrit.

Ces temps d'ateliers visent à familiariser les personnes – enfants, adolescents ou adultes - aux multiples formes et fonctions de l'écrit.
Il s'agit de découvrir le plaisir de lire, d'apprivoiser l'objet livre, de découvrir d'autres manières de penser, de vivre, de comprendre le sens d'un texte de plusieurs pages, de suivre et d'anticiper les événements d'un récit, d'évoquer des souvenirs, d'imaginer…
Il s'agit de parler du livre, de le dédramatiser, de proposer des animations ludiques pour rétablir progressivement le contact avec le monde de l'écrit dans lequel nous vivons.

 


La médiation du livre permet :

de promouvoir l'activité autour de la découverte des livres ;

de créer des liens entre le monde de l'écrit et le non-lecteur ;

de créer des conditions d'émergence de pratiques culturelles peu présentes, voire absentes ;

d'amener les personnes à vaincre leurs peurs ;

de favoriser l'emprunt de livres ;

d'encourager l'expression de choix personnels, la valorisation des acquis, le partage avec le groupe...

 

La médiation du livre c'est aussi un pont entre les différentes formes d'expression et d'art (théâtre, peinture, musique, cinéma,…), un pont entre les cultures et les individus.

La durée des interventions au sein de chaque structure n'est pas déterminée à l'avance. Le projet se construit selon les publics et les besoins. Cependant, dans ce type d'intervention, la durée est un facteur crucial. C'est elle qui va permettre de voir bouger quelque chose en chacun.


Pour qui ?

Ce service est proposé à des structures institutionnelles ou associatives telles que les bibliothèques, centres sociaux, associations de prévention ou de lutte contre l'illettrisme, associations d'action sociale, culturelle, etc.
Il concerne les formateurs, travailleurs sociaux, bibliothécaires, médiateurs culturels, bénévoles, ... en lien avec des publics en difficulté avec l'écrit et qui souhaitent :

s’appuyer sur le livre pour créer du lien au sein et en dehors de la structure,

mettre en place une activité souple, qui s'adapte facilement aux moyens de la structure et aux participants,

ouvrir la bibliothèque à des publics faibles lecteurs,

proposer au sein de la bibliothèque des animations de découverte des livres,

organiser des visites ludiques et pédagogiques de la bibliothèque,

proposer aux participants la fréquentation d'un lieu culturel,

amener une ouverture culturelle au sein de la formation,

lire des livres (romans, bandes-dessinées, poésie,...) avec des adolescents,

animer les ressources de sa bibliothèque,

augmenter la fréquentation de la bibliothèque et le nombre des emprunts...  


Pourquoi ?

Lire pour se reconstruire, lire pour ne pas être seul, lire pour se faire du bien, lire pour agrandir sa vie, lire pour saisir le monde, la lecture comme point d'appui, lire pour se ressourcer chaque jour, lire pour parler, lire pour évoquer sa propre vie, sa propre histoire, lire pour se connaître, ...

parce que les livres c'est bon pour tous,

parce que la lecture offre des lieux où vivre,

parce qu'elle permet de composer notre propre géographie,

parce qu'elle nous donne la possibilité de rendre le monde habitable,

parce que être privé de la culture écrite expose à une marginalisation accrue,

parce que l'émancipation de l'individu passe par la reconquête de ses moyens d'expression et de narration,

la présence d'un médiateur du livre se justifie dans de nombreux et différents lieux de vie.
 





Il est important de proposer au plus grand nombre une autre approche du livre que celle du « livre-travail », du « livre-école » ; d'autant plus lorsque pour certains la lecture et l'écriture sont souvent liées à des situations d'échecs, à des activités rébarbatives, scolaires, à des mauvais souvenirs.
Il s'agit de découvrir le « livre-plaisir », de reconquérir ses moyens d'évasion lorsque pour certains la vie quotidienne les en prive, les éloigne de l'écrit, de l'expression.
Le médiateur du livre peut restaurer un lien rompu avec l'écrit, avec le livre, et réconcilier avec la bibliothèque, souvent perçue comme impressionnante.


 

Nos références

Centre de formation ADREC (Agence de Développement Régionale de l'Emploi et des Compétences) à Ambert (63)













 




Site optimisé pour Get Firefox